LE SOLAR DECATHLON CHINA 2018  

 

Le Solar Décathlon c’est un peu comme les "jeux olympiques" de la maison durable où 20 équipes d’étudiants venues du monde entier s’affrontent pour construire en deux semaines la maison la plus performante. C'est une compétition d'excellence qui sera suivie par plus de 2 millions de visiteurs, avec une couverture médiatique internationale.

    Notre équipe s’est lancée il y a trois ans dans cette folle aventure ! Elle réunit une centaine d'étudiants (ingénieurs, architectes, urbanistes, économistes, graphistes, compagnons…), une trentaine d’enseignants et un grand jury d’expert.

    Lors de la compétition notre équipe sera jugée selon 10 critères : architecture, modèle économique, ingénierie, communication, innovation, confort, équipements, vie quotidienne, mobilité et la balance énergétique.

PROJET JIA+

Pour la compétition, l’équipe présentera son projet d'architecture et d'urbanisme appliqué au territoire chinois : JIA+. L'exode rural et diverses politiques de rénovation urbaine brutale ont abouti à la destruction de villages et maisons traditionnelles Chinoises. Au travers du concept JIA+, nous proposons une manière de densifier la ville avec parcimonie par la construction d'une nouvelle maison, la « maison JIA+ », dans la cour intérieure d’une maison traditionnelle rénovée. Respectueux de l'environnement, ce concept favorise l'utilisation de matériaux locaux et naturels (bois, paille...) tout en participant à la protection et la mise en valeur du patrimoine. Nous plaçons l'humain au coeur du projet. En construisant une seconde maison sur la même parcelle, de nouveaux modes de « chez-soi » sont proposés. Le tourisme intérieur en Chine étant en plein développement, nous suggérons que l'habitat traditionnel rénové devienne une maison d'hôtes et que la maison JIA+ soit habitée par la famille propriétaire, parfois multi-générationnelle. La rénovation de la maison ancienne pourra être amortie par l’exploitation de la seconde, ce qui rend financièrement réalisable la mise en place de notre concept. JIA+ est une solution et une réponse au vieillissement de la population Chinoise et pour le maintien à domicile des personnes âgées qui restent habiter dans ces villages, leurs enfants étant partis dans les grandes mégalopoles. 

Préfabrication

La maison devant être construite en moins de vingt jours sur le site de la compétition en août 2018, l’équipe travaille sur une solution modulaire afin d’optimiser le temps de montage grâce à des modes constructifs simples et accessibles à tous. Les blocs humides sont en 3D avec des réseaux intégrés pour éviter la plomberie sur le chantier. Le reste des murs est en 2D. Ainsi, même des étudiants peu formés pourront monter la maison sur le site de la compétition l'été prochain ! L'enjeu étant de participer à la création d'un filière de construction bois en Chine, accessible au plus grand nombre dans une logique d'auto-construction.

Éco-matériaux

Toujours dans une logique de sobriété, nous avons choisi des matériaux biosourcés, issus de la biomasse, pour une architecture respectueuse de l’environnement. Pièges à carbone, ils participent à la nécessité d'améliorer la qualité de l’air en Chine. Nous avons fait le choix de l’isolation en bottes de paille car ce matériau est disponible en grande quantité dans le Shandong, hygrorégulateur et peu onéreux. Enfin, la structure en poutre caisson de petite section économise la matière et les ressources.

Stratégie bioclimatique et énergétique

L'équipe accorde plus d'importance à l'énergie que nous ne consommons pas, qu'à celle que nous consommons. En suivant des valeurs de frugalité nous favorisons tout d'abord l'utilisation des « gratuits » que sont le soleil, le vent et l'eau pour aboutir à une conception passive. C’est ce qui nous a conduits à définir la silhouette de notre maison : une conception bioclimatique pour tirer le meilleur parti de tous ces éléments naturels. Le shed ouvert vers le côté nord de la toiture assure une ventilation naturelle intérieure et un éclairage diffus continu dans les pièces de vie. Un jardin d'été avec des façades modulables et orientables assure la protection solaire des façades exposées en été. Les conditions climatiques parfois extrêmes des régions chinoises nécessitent malgré tout l'utilisation d'un système actif que nous avons imaginé économique et innovant. Avec industriels et experts, nous avons imaginé ces technologies autour de deux grands principes : flexibilité et sobriété. Un circuit de ventilation double flux est associé à un système de désorption qui régule chaleur et humidité dans un caisson de ventilation central. Ce circuit et ce système complètent notre schéma et prennent le relais lorsque la ventilation naturelle ne suffit plus. Des éléments inertiels s’ajoutent pour augmenter le déphasage de la maison, ainsi que des dispositifs plus ponctuels comme un récupérateur calorifique issu de la chaleur des eaux grises (douche/cuisine). L'installation photovoltaïque de la maison est monitorée pour gérer l’équilibre production/ consommation. Ce système de comptage sera compatible dans une logique d'interopérabilité avec les autres équipements techniques de la maison. Les panneaux solaires alimenteront l’habitation mais aussi une borne destinée à recharger un véhicule électrique.

Vers une filière Bâtiment Bas Carbone Énergie Positive en Chine

Le comité d'organisation du Solar Decathlon China et la ville de Dezhou proposent aux équipes participantes de développer leurs concepts de projets sur 100 villages dans la province du Shandong après la compétition. Une opportunité pour participer au développement d’une filière bâtiment bas carbone énergie positive en Chine.

 

 

previous arrow
next arrow
Slider

Photos du chantier de Juin à Septembre 2017

previous arrow
next arrow
Slider

ET LE CHANTIER EST EN COURS !

    La conception du projet a commencé en juillet 2016 au cours d’un workshop pluridisciplinaire et international qui s’est tenu à Xiamen (province du Fujian). Un premier carnet de plan a été rendu au comité d'organisation en septembre 2016. Cinq mois plus tard, une partie de l'équipe française est partie à Xiamen durant six mois, finaliser la conception et commencer le chantier
 
    Le chantier a véritablement commencé en juin 2017. Dans un premier temps, les étudiants ont fabriqué les poutres caissons (éléments de structure principaux) qui ont servi ensuite à construire les modules de plancher, de mur et de toiture. Une fois terminés, tous les éléments préfabriqués ont été déplacés sur un site vierge pour y être assemblés. Il aura fallu moins d'une semaine pour assembler l'intégralité de la structure de la maison. La pose des fenêtres a ensuite permis de mettre la maison hors d'eau et hors d'air. L'équipe s'occupe actuellement du câblage et des finitions intérieures et extérieures. 

Back to Top